En Route vers Soi

Accompagnement Psycho-énergétique et spirituel, Libération Emotionnelle, Flammes Jumelles, Féminin - Masculin La Réconciliation, Atelier Graal, Programme Mission de Vie, Se réaligner à sa Signature vibratoire

En Route vers Soi

Billets

  • Mon émission radio sur l'Estime de soi

    Retrouvez - moi dans mon émission "Et si on allait bien ?" pour parler d'Estime de soi

    Les parties 2 et 3 sur ma chaîne YouTube

  • Je veux que ça change !

    Un pasCette phrase, cette injonction - là, nous l'avons tous prononcée, tous entendue. "Je veux que ça change !", "je demande que ça change !"

    Vouloir, demander, OK. Et accepter ? Oui, est - ce que j'accepte que ça change ? D'ailleurs, le "ça" met plutôt les choses à l'extérieur de nous, comme si le changement devait se manifester en dehors de nous. Simplement, on sait bien que l'extérieur reflète notre intérieur. Tout commence par soi.

    Donc, est -on prêt à dire, avec autant de force, "oui, j'accepte de changer !" ? Et accepte t-on de laisser partir les bénéfices secondaires souvent attachés à une situation, même la plus souffrante ? Est - on prêt à passer cette porte qui nous mènera vers une autre version de nous - même, plus libre, plus lumineuse ? Est -on prêt à la persévérance que cela va peut - être nous demander ? Est -on prêt à voir le puzzle de notre vie s'imbriquer autrement ?

    Comme beaucoup de thérapeutes, je vois parfois, dans mes clients, des personnes affichant une détermination sincère et quand vient le changement, retourner en arrière car cette zone - là comporte habitude, une forme de sécurité, celle de ce qui est connu. Parfois, nous sommes pourtant "à 2 pas du buffet", de la ligne d'arrivée.

    Y a rien à juger. C'est OK. Simplement, je crois qu'il est important de l'assumer. Pas pour s'auto - flageller et se déclarer incapable d'évoluer. L'assumer pleinement, assumer le choix que l'on fait de retourner en arrière, de ne pas aller plus avant car alors, on sort de la posture de victime. Et ça, c'est assurément un très grand pas. Un pas fondamental. Celui - là même qui, la prochaine fois, nous mènera, à coup sûr, au - delà de la ligne d'arrivée.

    Issu de mon blog "Les Mots à l'âme"

  • Parfait ? Un compliment ? Ah bon...

    PerfectionUne personne très proche, en parlant de ses parents, soulignait systématiquement le fait qu'ils sont parfaits. Au - delà de ce que cela peut engendrer comme modèle et comme pression pour cette personne, il m'est venu ces mots dont je vous livre un extrait :

    "Qu'est ce qu'être parfait ? Parfait par rapport à quoi ? Tes valeurs, tes filtres qui ne sont que les tiens. Donc sûrement pas parfait pour quelqu'un d'autre.
    Et puis parfait, un compliment certes ET un fardeau à porter, un devoir d'être à la hauteur, une exigence, une intransigeance même.
    Et oublier que tes parents sont surtout humains...
    Et qu'avant d'être tes parents, et en étant tes parents, ils sont un homme et une femme. Un homme et une femme. Maintenant. Hier. De
    main."

    Alors, avant de qualifier quelqu'un de parfait, je vous invite à réfléchir - mieux à ressentir - ce que vous mettez dans ces mots. Et à vous souvenir que quel qu'il soit, c'est d'abord l'humanité qui nous habite tous ici...

    Issu de mon blog "Les Mots à l'âme"

  • "Tu apprendras" William Shakespeare

     

    "Après quelques temps, tu apprendras la différence entre tendre la main et secourir une âme. Et tu apprendras que aimer ne signifie pas s’appuyer, et que compagnie ne signifie pas toujours sécurité. Tu commenceras à apprendre que les baisers ne sont pas des contrats, ni les cadeaux, ni les promesses… Tu commenceras à accepter tes échecs la tête haute, comme un adulte, et non avec la tristesse d’un enfant.

    Et tu apprendras à construire aujourd'hui tes chemins, parce que le terrain de demain est incertain, et ne garantit pas la réalisation des projets, et le futur à l’habitude de ne pas tenir ses promesses.
    Après un certain temps, tu apprendras que le soleil brûle si tu t’y exposes trop. Tu accepteras le fait que même les meilleurs peuvent te blesser parfois, et que tu auras à leur pardonner. Tu apprendras que parler peut alléger les douleurs de l’âme. Tu apprendras que, avec la même sévérité que tu juges les autres, toi aussi tu seras jugé et, parfois, condamné…

    Tu apprendras que peu importe que tu aies le cœur brisé, le monde ne s’arrête pas de tourner. Tu apprendras que le temps ne peut revenir en arrière. Tu dois cultiver ton propre jardin et décorer ton âme, au lieu d’attendre que les autres te portent des fleurs… Z54 1

    Alors, et seulement alors, tu sauras ce que réellement tu peux endurer ; que tu es fort, et que tu pourras aller bien plus loin que ce que tu le pensais quand tu t’imaginais ne plus pouvoir avancer ! C’est que réellement la vie n’a de valeur que si tu as la valeur de l’affronter !" William Shakespeare

  • Chronique radio sur le lâcher - prise

    Dans le cadre de mon émission radio hebdomadaire "Et si on allait bien", il m'arrive de faire une chronique. Le 02 Mars dernier, je vous ai parlé du lâcher - prise.

    Vous pouvez me retrouver chaque mercredi de 19 h à 20 h en direct sur www.radioopenfm.fr ou en replay

  • Le thème du bonheur en replay de mon émission radio

    Et si on allait bienEcoutez le replay de mon émission "Et si on allait bien ?" sur le thème du bonheur :  bonheur et psychologie positive, les mythes sur le bonheur, des outils concrets

    http://www.radioopenfm.fr/file/sionallaitbien/sionallaitbien20012016.mp3

     

  • Résolutions ?

    Z18Nous voici en début d'année et la fameuse ronde des résolutions !

    Vous savez ces promesses que l'on se fait, ces objectifs que l'on se fixe comme arrêter de fumer, faire du sport, mincir, etc...

    Bref, tous ces "trucs" qu'on s'empressera d'oublier souvent assez vite...

    Sûrement plutôt logique tant c'est comme se mettre une sorte de pression, presque une corde aucou et qui donc aime avoir la bride sur le cou ?

    Qui plus est, si on tient pas ses résolutions, cela peut avoir un effet assez néfaste comme se sentir coupable et peut même agir sur notre estime de soi. "Ben oui, j'suis vraiment bon à rien !"

    Alors, comme chaque début d'année, on va trouver dans les magazines, sur le web et même des applications mobile, des conseils et méthodes pour tenir nos résolutions.

    Eh bien j'ai envie de vous inviter à plus de légèreté et à renoncer à tous vos élans de résolutions, de vous libérer de ce poids, de cette besace avec laquelle vous vous apprêtez à démarrer cette année 2016.

    Lire la suite

  • 2016 Lumineuse !

                         Que 2016 soit, pour Vous et vos proches, une année pétillante, lumineuse, légère et joyeuse !

    2016 sera t-elle un simple changement de date sur le calendrier ou une opportunité de donner le Meilleur de Soi - m'aime ?

    Tout au long de cette année, je vous invite à vibrer d'émerveillement, à donner et rayonner votre Lumière, à déployer votre raison d'Etre.

    Nous sommes Tous uniques - Nous avons Tous quelque chose à offrir
    "Soyez vous - même. Laissez les autres voir la personne vraie, imparfaite, originale, excentrique, magnifique et magique que Vous êtes" Mandy Hale

    Et comme une douceur pleine de sens pour nous rappeler notre Essence, je vous offre un extrait de cette chanson I Am Light

  • Nous avons le pouvoir de choisir

    Au TedX de Montréal, belle intervention de la femme d'affaires Danièle Henkel.

    Petite fille aux ailes brisées, elle a réussi ensuite à prendre son envol. A travers son histoire, elle nous invite, nous exhorte à ne pas transférer notre pouvoir à autrui.

    Nous avons le pouvoir de faire nos propres choix. Et même lorsque nous n'avons aucun pouvoir, contrôle sur les situations qui nous sont présentées, nous avons le choix de nos réactions.

    Aucune lutte, aucun combat en vérité. D'abord et surtout apprendre à s'accepter soi, à s'aimer dans son entièreté.

  • La loi d'attraction - nouveau regard

    Nouveau regard sur la loi d'attraction par Yannick Vérité, bioénergéticien

  • Pour un Noël lumineux

    Nous voici à quelques jours de Noël. Noel

    Qu’on l’aime ou pas, eh bien il est là tout autour de nous.

    J’ai donc envie d’évoquer, avec vous, comment vivre Noël de manière positive, lumineuse, joyeuse, légère.

    Car finalement, Noël est une formidable occasion.

    De quoi donc me direz – vous ?

    • Eh bien, tout d’abord de s’émerveiller.

    S’émerveiller de la magie de Noël. Je ne parle pas ici de la magie de surface, celle clinquante et commerciale.

    Mais de la magie qui vient réveiller en nous l’enfant intérieur

    Vous savez, cette part en nous, si souvent mise de côté tout au long de l’année par les contraintes, les obligations, les soucis du quotidien

    Oui cette part toujours vivante en nous. Pleine de candeur, d’insouciance. Toujours prête à sourire, à s’ouvrir à la vie

    Lire la suite

  • Fréquences musicales vibratoires pour aller bien

    Je vous présente ici des fréquences musicales et vibratoires que j'utilise parfois en séance énergétique en présentiel.

    Elles ont été développées par Michel Gautier du site Terre Vivante

    Vous pouvez aussi les retrouver sur sa chaîne YouTube

    La stimulation auditive par les fréquences permet de modifier les ondes cérébrales simplement par son écoute.

    En voici quelques - unes fort intéressantes :

    * Fréquences 174, 417, 741 htz sur 9 minutes pour ancrer une base stable à son évolution, contrôler ses réactions émotives, nettoyer ses cellules

    https://youtu.be/5d3dvxoaHhw

    * Fréquences 285,528, 852 htz pour l'expansion de conscience et une expression vraie, la fréquence de l'amour, la transformation des cellules à un niveau supérieur

     

    * Fréquences 396, 639, 936 htz pour se libérer des peurs, de la culpabilité, améliorer son relationnel, la maîtrise de soi

  • Emission de radio "Et si on allait bien ?"

    Et si on allait bienEt  voilà à partir du 30 Septembre 2015, j'anime une émission de radio autour du bien - être et du développement personnel "Et si on allait bien ?".

    Chaque mercredi de 19h à 20h, sur la radio Open Fm, j'accueille des passionnés, des professionnels pour partager leur savoir - faire, leurs expériences, leurs outils.

    Partout en France, vous pouvez nous écouter sur le web ici

    Des replays sont également disponibles si vous ne pouvez nous suivre en direct

    Alors, à très vite pour aller bien !

  • Message sur l'Amour 2/2

    A la suite de ma conférence du 17 Septembre lors de laquelle j'ai partagé des extraits de messages de mes Guides de Lumière, beaucoup m'ont demandé leur publication. Les voici donc. Ces canalisations ont été reçues par écriture intuitive sur la thématique de l'Amour dans un langage volontairement simple, clair, concret afin d'être partagés. Seuls la ponctuation et l'ortographe ont été rectifiés. Selon l'usage, merci d'indiquer la référence de ce site lors de toute reproduction qui ne peut être que totale. Egalement, je vous invite à l'usage de votre propre discernement et à prendre ce qui résonne en vous.

    Je Leur ai posé une question de départ simple " Qu'est - ce - que l'Amour Inconditionnel ? Comment doit - on l'entendre ?"

    " L'Amour Inconditionnel (AI) n’est pas à entendre tel que vous entendez l’amour – sentiments ou l’amour – attachement car il est au – delà de cela.

    Nous ne mettons pas de hiérarchie dans l’Amour. Ce n’est pas cela que nous disons.

    L'AI, en bref, serait aimer au - delà. Au delà des apparences, de ce qui est donné à voir, à entendre, au delà des masques portés, des blessures non guéries, au delà des attitudes, des actes.

    C’est un Amour qui se relie à l’Etre, à l’Essence, à la profondeur de l’Autre.

    Ce n’est pas un Amour qui nie ou occulte la réalité de ce qui est visible.

    Ce n’est pas un Amour qui accepte tout ; il sait se positionner d’abord sur l’AdS.

    C’est un Amour qui transcende et qui élève l’âme de celui qui le donne et de celui qui le reçoit.

    C’est un Amour lucide – qui voit tout – et un Amour bienveillant – qui comprend l’intention derrière les mots, les actes.

    Un Amour plein qui se livre entièrement. Coeur14

    Lire la suite

  • Message sur l'Amour 1/2

    A la suite de ma conférence du 17 Septembre lors de laquelle j'ai partagé des extraits de messages de mes Guides de Lumière, beaucoup m'ont demandé leur publication. Les voici donc. Ces canalisations ont été reçues par écriture intuitive sur la thématique de l'Amour dans un langage volontairement simple, clair, concret afin d'être partagés. Seuls la ponctuation et l'ortographe ont été rectifiés. Selon l'usage, merci d'indiquer la référence de ce site lors de toute reproduction qui ne peut être que totale. Egalement, je vous invite à l'usage de votre propre discernement et à prendre ce qui résonne en vous.

    Je Leur ai posé une question de départ simple « pourquoi les gens souffrent dans leur vie amoureuse ? »

    Voici Leur réponse :

    « Oui tu as raison, beaucoup de personnes ressentent après l’élan, l’éclat, l’épanouissement du début, un inconfort voire un malaise et pour certains de la souffrance.

    Cela vient du manque. Cela est un point très important et sûrement nous le réaborderons.

    Les gens dans votre dimension ont une vision de l’amour qui les amène à penser que l’autre a le rôle, la fonction de les combler. Par sa présence, ses réponses, ses attitudes. Cela induit inévitablement une relation faussée.

    Car si l’autre peut, au début, dans le feu de l’amour naissant, donner l’impression et l’illusion de pouvoir combler le manque chez son partenaire, en réalité cela ne se peut.

    L’amour ne se construit pas sur le vide mais bien sur le plein. Sur le plein des 2 partenaires.

    Sinon cela va entraîner une danse interminable, sorte de quête très particulière, pour être rempli par l’autre.

    Et c’est de là que naît la souffrance.

    Car l’autre n’a ni cette capacité ni cette fonction. S’il l’avait, cela voudrait dire renoncement à l’autonomie donc dépendance.

    Cela induirait que l’un des 2 remette à l’autre les clés de son cœur, de sa vie – même. Cela induirait d’avoir les pleins pouvoirs sur l’autre.

    Cela est parfaite méprise dans vos vies, vos relations. Méprise très courante.

    Coeur10La souffrance naît dans tout être non accompli par lui – même.

    Lire la suite

  • Conférence "En Route vers l'Amour Vrai" - Vidéo

    A l'occasion de ma conférence pour l'Association APropos87, je reviens en quelques minutes de vidéo sur plusieurs points de mon partage personnel sur ces liens particuliers d'âmes - soeurs, de Flammes Jumelles et l'Amour Vrai

                                                                       

  • Amour Amour…« Vous n’aimez pas vos imperfections ?...

    Quelqu’un les aimera pour vous ! » Vous connaissez sûrement le récent slogan d’un célèbre site de rencontres…

    La 1ère fois que j’ai entendu ce slogan, j’étais vent debout en disant « Nooon ».

    Pourquoi ça ? Car l’Autre, notre partenaire n’a pas pour fonction de nous aimer à notre place, de venir combler je ne sais quel manque ou venir réparer telle partie blessée chez nous.

    C’est bel et bien là tout l’une des illusions de la plupart des relations sentimentales qui mène, sitôt passé l’élan, l’éclat du début, à la souffrance.

    Car si l’Autre peut, dans le feu de l’amour naissant, donner l’impression de pouvoir combler un manque ou réparer une blessure intérieure, cela ne se peut durablement et conduit à une relation faussée.

    L’amour ne se construit pas sur le vide mais sur le plein. Sur le plein des deux partenaires. Sinon cela va entraîner une danse interminable, une sorte de quête très particulière d’être « rempli » par l’Autre. Et c’est de là que naît la souffrance. Dans tout être non accompli par lui – même.

    Amour7

    L’Autre n’a ni cette capacité ni cette fonction. S’il l’avait, cela voudrait dire renoncement à l’autonomie, dépendance ; cela induirait de remettre à l’Autre les clés de son cœur et qu’il ait les pleins pouvoirs.

    L’Autre ne vient donc pas combler quelque chose, il vient rajouter à. Rajouter à l’amour déjà présent en soi.

    Voilà la clé, l’amour de l’autre, c’est comme une sorte de « bonus » et non la part essentielle.

    Lire la suite

  • La rentrée ? Ah oui, parlons - en

    RentreeEn cette période de rentrée des classes, voilà l'occasion de citer le psychologue Mihaly Csiszentmihalyi, connu pour ses travaux en psychologie positive et sur le "flow" :

    "Ils (les adultes) donnent aux tâches sérieuses des allures de corvées abrutissantes et pénibles et font passer les activités superficielles pour excitantes et faciles. Dans l'ensemble, l'école ne réussit pas à apprendre aux jeunes que les sciences peuvent être parées d'une beauté fascinante; elle se borne à enseigner la routine de la littérature ou de l'histoire au lieu d'en montrer le côté aventureux"

    J'en conviens, c'est un jugement plutôt rude que celui - ci. En réalité, c'est toute la question du sens et aussi celle du plaisir qui sont posées là.

    L’occasion de plusieurs interrogations comme :

    Avec une éducation plus tournée vers l'obtention de bonnes notes ou d'examens, ne s'éloigne -ton pas du bonheur d'apprendre, d'évoluer ?

    Et si l'école pouvait devenir le soutien encourageant à la curiosité innée des enfants ?

    Ne peut vraiment passer à une méthode qui met en avant les fautes (quel mot tout de même !) à celle qui soulignerait ce qui est réussit ?

    Vaste programme en somme...

    L’occasion aussi et surtout de mettre en avant les initiatives plus positives, valorisantes à l’égard de nos enfants.

    Lire la suite

  • Au delà de notre vue

    "De ce qu'un fait vous semble étrange, vous concluez qu'il n'est pas. Ce qui est puéril, c'est de se figurer qu'en se bandant les yeux devant l'inconnu, on supprime cet inconnu" Victor Hugo

    Très bon documentaire avec le témoignage du Dr JJ Charbonier, médecin - anesthésyste réanimateur, devenu spécialiste des EMI (experiences de mort imminente) et de ceux que l'on nomme "expérienceurs", c'est - à - dire les personnes ayant fait l'expérience d'un coma ou d'une mort clinique les mettant alors en contact avec d'autres plans que ceux perçus habituellement par nos sens.

  • Lise Bourbeau et les causes psy des maladies

    J'apprécie particulièrement le travail de Lise Bourbeau, notamment sur les 5 blessures fondamentales. Là, elle nous parle des causes psychologiques des maladies.

    Lise Bourbeau est en tournée en France. C'est par ici

     

  • Vice - versa ou le pouvoir des émotions

    Quelle belle idée que celle développée par Pixar dans leur dernier film d’animation !

    Vice versa

    Vice-Versa est un voyage dans le cerveau d'une fillette de 11 ans, perturbée par son déménagement et sa nouvelle vie à San Francisco.

    Nous débarquons donc dans une salle de commandes où s'activent les émotions principales : Joie, Peur, Colère, Dégoût et Tristesse.

    Des émotions sous forme de personnages déjantés qui nous emmènent au cœur du cerveau. L’occasion aussi d’y côtoyer le Labyrinthe de la Mémoire, l’étonnante Pensée Abstraite et le monde magique de l’Imagination…

    Oui, quelle belle idée car ce film permet d’explorer les contrées souvent inconnues, refoulées, niées que sont les émotions.

    Combien d’entre nous ont cette capacité à identifier leurs propres émotions ? A les nommer ? A les communiquer de manière juste et précise ?

    Lire la suite

  • Donner et Recevoir, numéro d'équilibriste

    Equilibriste

    À cette question, la réponse peut sembler fort simple. Qu’en est-il dans la réalité concrète ? Question bien plus complexe en fait…

    Donner et recevoir sont comme les deux faces d’une même pièce, le juste équilibre d’un flux naturel. Si l’un ou l’autre vient à prendre le pas de manière récurrente et systématique, c’est toute l’harmonie qui est remise en cause.

    Pour la plupart d’entre nous, donner semble facile voire une seconde nature.

    Souvent formatés par notre culture, nous pouvons être portés à donner sans compter, donner jusqu’à s’oublier soi.

    Quelle est donc notre intention réelle dans cette générosité parfois exacerbée ?

    Et si au-delà du don, elle était aussi très personnelle ? : comme se sentir utile, pour être aimé, reconnu, obtenir en retour intérêt et gratitude.

    Ou s’agit-il du don spontané, sincère, confiant, détaché et sans attentes ?

    Pas toujours évident de faire le tri dans nos motivations profondes, cela demandant lucidité et bienveillance pour soi-même.

     

    Lire la suite

  • L'immersion émotionnelle selon Tony Robbins

    On aime ou pas Tony Robbins, comme toutes les personnalités fortement marquées. Simplement, faut bien reconnaître qu'il a un vrai savoir - faire !

     

     

  • La slow attitude

    «Quand on ne trouve pas son repos en soi-même, il est inutile de le chercher ailleurs.» La Rochefoucauld. Aujourd’hui, j’ai envie de vous convier à la Slow Attitude…

    N’avez- vous pas l’impression, parfois, de vivre dans une « société TGV », où l’immédiateté règne en maître ? Ou peut-être faites-vous partis de ceux qui ont l’impression de courir après le temps ? Vous sentez-vous « bizarre » quand vous ne faites rien ? Avez-vous besoin d’être toujours occupés ? Tout le paradoxe de l’être humain : désirer avoir du temps pour soi et quand on n’est pas en mouvement, en action, trouver que ça ne tourne pas rond… Vous reconnaissez-vous ? Au moins un peu… ?

    Slow1

    Notre société a le chic pour valoriser le faire plutôt que l’être. Comme si s’agiter pouvait prouver notre valeur.  Si l’on n’est pas bien avec soi-même, cela se reflète dans tout ce que l’on fait, et cela nous suivra où que l’on soit. Alors, face à cette course effrénée, un courant a vu le jour : la slow attitude. Il s’agit de ralentir, de se centrer sur soi ou sur ce que l’on est en train de faire. Et cela peut s’appliquer facilement dans notre quotidien.

     

    Lire la suite

  • "J'ai un problème"

    Médecin, neurologue, François Le Doze est intervenu au TedX. Un point sur nos croyances et surtout nos parties intérieures : le critique, l'enfant, etc... Aller à la rencontre de soi !

  • Le pouvoir de Merci

    Je ne sais pas pour vous mais en ce qui me concerne l’arrivée du printemps, l’éveil de la nature me donne envie de dire Merci. Oui, merci pour le retour du soleil, les senteurs, les couleurs. Bref pour toute cette renaissance.

    Et ça tombe super bien car dire Merci, c’est bon pour soi et bien sûr bon pour les autres. C’est ce que nous apprend la Psychologie Positive. Non pas la pensée positive ! Je ne vous parle pas de chausser des lunettes roses, d’habiter le pays des bisounours, sourire béat aux lèvres, ou de se répéter des phrases positives comme des mantras du type « je vais bien, tout va bien ».

    La Psychologie Positive, c’est une nouvelle facette de la psychologie depuis la fin des années 90. Plutôt que de s’intéresser à nos dysfonctionnements, nos échecs, elle étudie scientifiquement ce qui nous fait du bien, tout ce qui contribue à notre bien être collectivement ou individuellement et ce, dans tous les domaines.

    Merci3

    Quel lien avec le Merci dont j’ai commencé à vous parler

    Eh bien, la gratitude est un des outils identifiés par la Psychologie Positive pour se sentir mieux. Dire Merci fait du bien à celui qui l’entend et à celui qui le prononce. Plus globalement, les études ont montré qu’éprouver de la gratitude dans son quotidien, même pour des petites choses, améliorent le niveau de bonheur et la santé. Tout bénéfice…

     

    Lire la suite

  • Et si vous trouviez votre point "C" ?

    Oulà de quoi parle t – on ici ? Eh bien de confiance en soi ! Vous savez ce truc que beaucoup d’entre nous cherchons. Parfois on l’a et parfois non. Volatile la bestiole…

    OK mais c’est quoi concrètement la confiance en soi ?

    D’abord, la capacité à croire en ses ressources. Se savoir capable de faire, de faire face en toute sérénité. C’est aussi savoir développer un état intérieur favorable pour accéder à ses ressources. Et se connaître et affirmer sa personnalité. Avoir conscience de ses forces et de ses limites. Il existe des tas d’astuces, des livres, des ateliers aussi.

    Confiance2

    Je vous livre ici un outil inspiré de la PNL (Programmation Neuro Linguistique) appelé ancrage. Il s’agit de créer un « déclencheur » de confiance en soi. En quelques mots, en voici le principe en 6 étapes :

     

     

    Lire la suite

  • La physique quantique par Gregg Braden

    Interview de Gregg Braden, ingénieur physicien en aérospatiale et chercheur réconciliant les savoirs spirituels ancestraux avec les avancées les plus récentes de la nouvelle science qu'est la physique quantique

     

  • 2015 - Unique !

    Que 2015 soit, pour Vous et vos proches, une année riche d'éclat, d'énergie, de plaisir.

    Une année souriante baignée de Joie et de Gratitude !

    Coeur14

     

    2015 sera t-elle, pour Vous, un simple changement de date sur un calendrier ou une année créative ?
    Une année où vous allez vous donner la permission - et les moyens - de nourrir les projets qui vous tiennent à coeur, d'avancer vers Qui vous êtes vraiment ?

    Car c'est de cela dont nous avons besoin : de votre Unicité !
    Alors faites la différence en Vous et autour de Vous
    En vous connectant à votre pouvoir intérieur, à votre puissance créatrice, ce sont vos talents et vos valeurs que vous vibrez et partagez

    Nous sommes tous uniques - Nous avons tous quelque chose à offrir

    Que 2015 soit l'année de votre Potentiel !

  • Les chakras, c'est quoi ?

     

    Une animation simple et ludique à propos des chakras, ces roues / centres énergétiques essentiels pour chacun d'entre nous en matière d'équilibre, de bien - être, de vitalité, de santé...

  • Séance énergétique, comment ça se passe ?

    Ou plus exactement, "qu'est - ce qui se passe pour vous ? " me demande t-on souvent...

    Point interrogation

    Je ne peux répondre que pour moi, bien évidemment car d'un praticien à l'autre, les ressentis, le vécu sont différents.

    Et ils ne sont pas les mêmes s'il s'agit d'une séance en présentiel ou à distance. Sur un soin où la personne est présente face à moi, les ressentis sont plutôt de l'ordre physique, c'est - à - dire dans mon corps. Je ressens aussi les variations dans la demande d'énergie chez le receveur. Parfois, des sensations de type plus émotionnels. En fait, cela varie d'une personne à l'autre et même d'une séance à l'autre. Les ressentis peuvent être différents pour la personne et pour moi : elle peut ressentir un mieux - être alors que de mon côté, j'ai eu une sensation de tristesse.Tout simplement, parce qu'avec le Reiki, je suis allée dans d'autres couches souvent enfouies, inconscientes. Ce qui en permet d'ailleurs la libération.

    Et parce que, si autorisée, j'entre en contact avec votre thérapeute intérieur. Cette part de vous qui connaît la racine de la souffrance, du mal être. Ceci se fait dans une sorte de télépathie dont je vous livre ensuite les informations.

    Pour le soin à distance, c'est la même chose. Avec en plus, très souvent, des images. Du visuel plutôt d'ordre symbolique. Comme une parabole. Des informations qui ont trait, de près ou de loin, à la question traitée. Parfois, c'est quelquechose que le receveur va ressentir ou vivre plus tard, dans les jours ou semaines à venir.

    Prenons un exemple :

    Lire la suite

  • Lâcher - prise

    Combien d'articles, de livres, de méthodes, de conseils, de contes et paraboles sur le lâcher - prise ? Parvenir au lâcher - prise, c'est quasiment trouver le Graal. La clé de la paix intérieure et donc de la liberté. Lacher 660x350

    On sait bien qu'il convient d'être ici et maintenant donc pas à ressasser un passé révolu ou projeté dans un futur non encore matérialisé (sauf dans notre esprit...). Ou encore d'accepter ses limites et donc de renoncer à son besoin de contrôle, à sa toute - puissance en somme. C'est accepter l'autre dans ses différences.

    Lâcher dans son corps puis ses émotions. Laisser partir... Plus facile sur le papier que dans la vie.

    Se demander "qu'est ce que cela change à la situation que je m'inquiète, ressasse, m'agrippe ?" ou se dire "est - ce que je me souviendrai de cet évènement dans 5 ans ? Non. Alors passe dès aujourd'hui à autre chose !"

    C'est l'image d'un grand saut dans le vide avec la confiance, l'absolue confiance qu'en bas un matelas doux et moëlleux nous y attend. Ou que s'il n'y est pas (!), on a toutes les ressources pour rebondir. Celle encore d'une embarcation suivant le flot bienveillant d'une rivière, comme le courant de la Vie.

    Tout ceci peut être très aidant. Et si pendant 2h, 2 jours, 2 semaines, on a réussi à lâcher - prise, alors c'est déjà une belle victoire !

    Lire la suite

  • Merci

    Une envie ou plutôt un élan à dire MERCI ! Ce Merci, je l'adresse aujourd'hui à toutes les personnes qui effectuent avec moi un travail énergétique.

    Oh parfois, il n'y a pas une demande spécifique quant à l'outil. C'est vrai, le Reiki, c'est quoi ?... C'est juste que quelquechose ne va pas - physiquement, émotionnellement -, les encombre, ressurgit d'un passé que l'on croyait bien verrouillé. Elles ont toutes en commun de vouloir aller mieux, de vouloir vraiment avancer. Ah, ça, ça me plaît !...Merci2

    Ces personnes sont aussi toutes différentes : il y a là un problème récurrent de migraine ou une difficulté avec son image, ou bien encore des difficultés relationnelles, une estime de soi dégradée, une blessure fondée dans l'enfance, un traumatisme, des abus, du harcèlement, une douleur au pied qui résiste, du stress, un burn out pas bien loin, et aussi revenir d'un clap de fin souhaité et qui n'a pas eu lieu.

    Ya pas vraiment besoin de tout dire en énergétique, surtout si c'est douloureux. Ni même de revivre les évènements. Souvent, les choses se passent plus en douceur, plus dans la subtilité.  Comme dissoute par l'énergie qui va là où besoin. D'ailleurs, certains "cartésiens" (qui se reconnaîtront) peinent à faire le lien entre le soin et un changement qui parfois, se produit au bout de plusieurs jours. Car oui, le Reiki n'est pas une aspirine à l'effet instantané, une sorte de baguette magique. Cela demande d'être pleinement co - acteur de sa guérison et aussi, parfois, un peu de temps.

    Alors pourquoi ai - je envie de dire Merci ? ...

    Lire la suite

  • Laisser passer la vague...

    Parfois, nous retrouvons aux prises avec nos émotions. Comme des lames de fonds, elles surgissent et peuvent même nous envahir. Quelquefois, elles sont directement rattachées à une situation, à une épreuve, quelquefois, l'expression d'un mal - être diffus, peut être plus ancien, enfoui dans nos profondeurs intérieures.

    Alors, bien sûr, il est sage d'entendre le message de nos émotions. Comme je l'ai déjà écrit, elles sont comme un clignotant sur le tableau de bord de notre voiture. Il est même opportun, quand la douleur est vive, de se faire accompagner.

    Simplement, parfois, la seule chose à faire, c'est de laisser couler la douleur. J'ai envie de prendre l'image d'une vague déferlante, d'une mer déchaînée qui vient frapper contre une digue. Cette digue, c'est toutes ces stratégies, toutes ces résistances que nous mettons en place pour faire face, tenir debout quand la houle est forte. "Tout ce à quoi on résiste persiste" dit -on. Et d'ailleurs, vous l'avez peut être remarqué, la vague revient plus forte, surgit autrement, la digue commence alors à montrer des signes de faiblesse. La vague veut passer et elle finira par passer. Sous une forme ou sous une autre (combien de maux ont une origine émotionnelle ?).Vague

    En vérité, nous résistons parce que nous nous voulons forts, parce que nous nous sentons aussi coupables de ne pas pouvoir dépasser cette douleur qui nous étreint, nous assaille . Mais surtout, nous résistons car nous avons peur. A la souffrance initiale, se rajoute insidieusement la peur de souffrir davantage si nous lâchons. La peur d'être submergé, voire emporté par la vague de la douleur. C'est ce que me disait une amie que j'invitais à laisser s'écouler sa peine pour ne pas lui permettre de s'agripper et de perdurer : "si je le faisais, je partirais avec elle". C'est une sensation que nous avons certainement tous vécu : la peur d'ouvrir le barrage et de laisser couler la vague, la peur d'être dépassé, de perdre le contrôle en somme.

    Lire la suite

  • Le miroir

    Miroir2J'ai envie de relayer ici un outil de Lise Bourbeau que je trouve vraiment intéressant par la démarche d'introspection qu'il amène à faire et aussi par la compassion qu'il peut générer. Il s'agit du Miroir. Et en voici la synthèse :

    - Notez une situation dérangeante et récurrente dans une relation
    - Dans cette situation, demandez - vous : "qu'est ce que je reproche à l'autre ?" Et focalisez - vous sur l'être et non sur les comportements ( si si, différent de d'habitude, je sais) - Ex : il EST égoïste
    - Retournez le miroir : "dans quelles circonstances, situations, l'autre pourrait me faire le même reproche ?" Cela peut être des contextes différents (travail alors que situation initiale plutôt dans le champ privé). Même si l'ego va répondre spontanément "mais non, moi, je ne le suis pas", y a une situation où c'est le cas alors cherchez bien...
    - Découvrez quelle est votre peur pour VOUS - MEME ( et non pour les autres) dans cette situation - Et demandez - vous "comment je me sens ?"
    - "Dans cette situation où je me comporte comme ce que je reproche à l'autre, quelle est ma motivation, mon intention ? Quel est mon besoin fondamental ?"

    Pour être encore plus concret, prenons un exemple :  ...

    Lire la suite

  • Et si nous faisions un tour au potager ?...

    Nous avons tous vécu des situations que nous ressentions comme bloquées. C'est vrai, on a travaillé sur tel projet, on a mis beaucoup de nous - même dans un objectif, une relation. Et rien, rien ne se passe et nous voilà pris d'une folle impatience, d'une frustration grandissante, d'une amorce de sentiment d'injustice. Ca vous dit sûrement quelquechose...

    Alors, comme le printemps explose tout autour de nous, j'ai envie de faire le parallèle avec le potager. Potager

    Tous ceux d'entre vous qui se sont attelés à cette merveilleuse aventure savent qu'il faut d'abord labourer, préparer le terrain avant de pouvoir semer pour enfin récolter. Souvent des mois plus tard. Et si les circonstances extérieures nous accompagnent favorablement.

    Alors, aller gratouiller la terre pour voir si la graine a bien pris ne ferait que retarder le processus voire pourrait le détruire. Aller tirer sur les feuilles naissantes pour qu'elles poussent plus vite n'engendreraient guère plus de résultats...

    Tout processus de gestation a besoin de temps. Comparable à une grossesse. Demande t- on à un bébé de venir plus vite juste parce qu'on est impatient de faire sa connaissance ? Non. Enfin quoique. La médecine nous permet aujourd'hui beaucoup. Ceci dit, la nature est facétieuse. Cela me fait penser à une amie qui avait tout prévu concernant la date de la mise au monde de son enfant. Ce dernier a simplement décidé d'offrir 15 jours d'avance à sa jolie maman...

    Bien sûr, je ne suis pas en train de vous inviter à la passivité. Non ! Simplement, quand vous avez agi, êtes allés au bout de toutes les actions possibles au regard de vos ressources et du contexte, quand vous l'avez fait avec détermination, confiance et amour, que reste t-il ? Si ce n'est lâcher votre besoin de contrôle et laisser faire. Laisser la nature se déployer en somme. Accepter aussi que si vous vous attendiez à récolter des tomates Roma, peut être surgira t-il des tomates Noire de Crimée ou Ananas.

    Le plus important, c'est bien le chemin à savoir votre implication et le don de vous - même tout au long du processus. Quant au résultat, à la récolte, eh bien, je vous invite alors à remercier, à exprimer de la gratitude. Je vous souhaite de lumineux moments de plaisir dans votre potager...

  • Ah les ateliers...

    fleurs.jpgHier, j'animais une nouvelle édition de mon atelier "Renforcer son estime de soi" et c'est toujours un pur bonheur pour moi.

    D'abord, parce qu'il y a quelque chose de presque sacré à voir ces personnes faire ce pas vers elles -mêmes. Oh bien sûr, il est amusant, voire attendrissant, de constater combien certains érigent des obstacles (retards, pannes...), comme autant de manifestations de leur résistance au changement. Car oui, se rapprocher de soi peut faire peur. Sortir de sa zone de confort, enfin d'un confort de plus en plus inconfortable, hum pas toujours facile. Car parfois un inconfort connu vaut mieux qu'un confort inconnu. En tout cas jusqu'à ce qu'on soit prêt.

    Quoi qu'il en soit, qu'il est bon de voir ces personnes se lancer, dépasser leurs freins, avoir des déclics, passer à l'action ! Parfois, à la fin d'un atelier, je note, avec ravissement, presque une transformation physique de la personne. Quelqu'un qui avait du mal à s'exprimer se montre déterminé, quelqu'un de discret à la limite de l'introversion retrouve le chemin de son affirmation de soi.

    Car finalement, le plus important, le plus précieux, c'est ce qu'il se passe après l'atelier. Dans la "vraie" vie. Certains auront besoin de poursuivre par un accompagnement personnalisé, d'autres seront déjà prêts, d'autres encore prendront ce dont ils ont besoin, parfois de manière mesurée. Peu importe, chacun le fait avec le niveau de conscience qu'il a à ce moment là.

    Et quand bien même le sol est aride, ce qui est merveilleux, c'est que la fleur trouve le chemin, la force pour naître, éclore et offrir ce qu'elle est vraiment.

    Merci à tous les participants passés et à venir.

  • Dans la ronde, nous aussi...

    Je suis toujours amusée des réactions étonnées quant au fait que les coaches, thérapeutes et autres praticiens de l'accompagnement vivent des situations comme Monsieur et Madame Toutlemonde. Comment si nous étions des sortes d'extra - terrestres, d'êtres supérieurs dotés d'une conscience nous mettant définitivement à l'abri des affres de la vie...

    Comment donc ? : vous doutez parfois ? Et puis, vous divorcez aussi ? Vous avez des problèmes de voisinage ? Votre ado fait sa "crise" d'ado ? Non, mais tout fout le camp ! Où va t-on si vous aussi... ?...Soli

    La vie n'est pas un long fleuve tranquille. Non, nous ne sommes pas imperméables et ne passons pas toujours à travers les gouttes. Simplement, ce qui est différent quand on a fait un travail sur soi, c'est tout d'abord le déclic, la conscience de ce qui se passe, se joue là. Ensuite, l'interprétation, le sens, la coloration que nous allons donner à la situation auront une autre dimension car on sait que là se trouve LA clé de tout ce qui va s'enclencher derrière puisque, selon le regard que l'on pose sur tel évènement, ce que l'on ressent et ce que l'on fait sera différent.

    On sait aussi les bienfaits des émotions, qu'il convient de prendre en compte, comme on le fait quand des voyants s'allument sur le tableau de bord de notre voiture. Enfin, on va piocher dans notre boîte à outils. Et si l'on en a plusieurs, c'est mieux car comme l'a écrit Maslow "à celui qui n'a qu'un marteau, tous les problèmes sont des clous" alors que parfois c'est d'une tenaille, d'une pince ou d'un rabot dont on a besoin.

    Et puis, tout ceci nous rapproche considérablement de vous. Quand on a vécu, ressenti viscéralement, la compréhension n'est - elle pas facilitée ? Plutôt rassurant, non ?

  • L'estime de soi

  • La Communication Bienveillante

    Un exemple avec les enfants... Pour plus d'inspiration c'est par ici

  • Trêve de Noël et Pardon

    Parce que Noël est synonyme de trêve, il m'est revenu en tête ce conte sur le pardon...

    "Deux amis marchaient dans le désert. A un moment, ils se disputèrent et l'un des deux donna une gifle à l'autre.

    Ce dernier, endolori mais sans rien dire, écrivit dans le sable : "Aujourd'hui mon meilleur ami m'a donné une gifle". Ils continuèrent leur marche et trouvèrent une oasis avec un plan d’eau dans lequel ils décidèrent de se baigner.

    Celui qui avait été giflé ne savait pas bien nager, manqua de se noyer, mais son ami le sauva. Après avoir retrouvé ses esprits, il écrivit sur une pierre plate : "Aujourd'hui mon meilleur ami m'a sauvé la vie".

    Celui qui avait donné la gifle et avait sauvé son ami lui demanda : "Quand je t'ai giflé tu as écrit sur le sable, et maintenant tu as écrit sur la pierre.

    Pourquoi cela ?" L'autre ami répondit: ...

    Lire la suite

  • Lancement de ma chaîne YouTube

    Retrouvez - moi en vidéo sur YouTube ! Voici les 3 premières... Par ici

  • Ubuntu

    J'ai déjà écrit mon admiration pour Nelson Mandela à travers le texte reprenant son discours d'investiture de 1994. Alors, ici, je vous livre l'histoire d'Ubuntu. Ubuntu est une notion liée à l'histoire de l'apartheid. Comme le disait Desmond Tutu,  prix Nobel de la paix, "Quelqu'un d'ubuntu est ouvert et disponible pour les autres, dévoué aux autres, ne se sent pas menacé parce que les autres sont capables et bons car il ou elle possède sa propre estime de soi — qui vient de la connaissance qu'il ou elle a d'appartenir à quelque chose de plus grand — et qu'il ou elle est diminué quand les autres sont diminués ou humiliés, quand les autres sont torturés ou opprimés. ».

    Un anthropologue a proposé un peu à des enfants d'une tribu africaine. Il mit un panier de fruits près d'un arbre et leur dit que le premier arrivé gagnerait tous les fruits. Au signal, tous les enfants se sont élancés en même temps... en se donnant la main ! Puis ils se sont assis ensemble pour profiter de leur récompense.

    Lorsque l'anthropologue leur a demandé pourquoi ils avaient agi ainsi alors que l'un d'entre eux aurait pu avoir tous les fruits, ils ont répondu : ...

    Lire la suite

  • Juste pour se faire du bien

    Et célébrer la nature, la beauté

  • Et si on acceptait la différence ?

    La différence, source de richesse, non ? Pas juste tolérer c'est - à - dire faire avec quelquechose qui ne me plaît pas ou pas vraiment et dont je m'accommode. Mais accepter pleinement, permettre la cohabitation des différences. Ce que je nomme parfois la permissivité positive.

    Et cette image aussi parce que j'ai toujours rêvé d'être une sorcière (bien - aimée) !...

    difference-1.jpg

  • Le pardon

    pardon.jpg "Je me sens toujours heureux et vous savez pourquoi ? Parce que je n'attends rien de personne. Les attentes font toujours mal.
    La vie est courte. Aimez votre vie. Soyez heureux. Gardez le sourire et souvenez vous : avant de parler, écoutez..avant d'écrire, réfléchissez...avant de prier, pardonnez...avant de blesser, considérez l'autre...avant de détester, aimez et surtout avant de mourir, vivez !" 

    Shakespeare

  • Merci

    Parce que "Merci" est, pour moi, un des plus beaux mots qui soit. Parce que c'est prendre acte, reconnaître l'abondance. Ne rien prendre pour acquis, comme étant de fait. Et c'est un mot à double effet : il fait du bien à celui qui le reçoit et à celui qui le donne !merci.jpg

  • La rentrée des classes

    rentree-classes.jpegEn ce jour de rentrée des classes, voilà l'occasion de citer le psychologue Mihaly Csiszentmihalyi, connu pour ses travaux en psychologie positive et sur le "flow" :

    "Ils (les adultes) donnent aux tâches sérieuses des allures de corvées abrutissantes et pénibles et font passer les activités superficielles pour excitantes et faciles. Dans l'ensemble, l'école ne réussit pas à apprendre aux jeunes que les sciences peuvent être parées d'une beauté fascinante; elle se borne à enseigner la routine de la littérature ou de l'histoire au lieu d'en montrer le côté aventureux"

    J'en conviens, c'est un jugement plutôt dur que celui - ci. En réalité, c'est toute la question du sens et aussi celle du plaisir qui sont posées là. Avec une éducation plus tournée vers l'obtention de bonnes notes ou d'examens, ne s'éloigne -ton pas du bonheur d'apprendre, d'évoluer ? Et si l'école pouvait devenir le soutien encourageant à la curiosité innée des enfants ? Passer aussi, un jour, à une méthode qui met en avant les fautes (quel mot tout de même !) à celle qui soulignerait ce qui est réussit. Vaste programme en somme...

  • L'optimisme selon Ilios Kotsou

    Connu pour son travail sur l'intelligence émotionnelle, Ilios Kotsou nous livre en quelques exemples des éléments de la psychologie positive et de l'optimisme...

  • Les symptômes de la paix intérieure

    Voici quelques symptômes de la paix intérieure:

     . Tendance à penser et à agir spontanément, guidé par son intuition personnelle plutôt que conditionné par les expériences et les peurs du passé.

     .Une grande capacité à apprécier chaque moment.

      . Un manque total d'intérêt pour juger les autres.

     . Un manque total d'intérêt pour se juger soi-même.

      . Un manque total d'intérêt pour interpréter les actions des autres.

     

    Lire la suite

  • Quelles sont nos valeurs ?

    Et si nous avions "multiplié nos possessions mais perdu nos valeurs" ? "Rappelons de dire Je t'aime - et de le penser - à nos bien aimés"...

  • Question de stratégie...

    "Un jour, un non-voyant était assis sur les marches d'un bâtiment avec un chapeau à ses pieds et un morceau de carton portant l'inscription : »Je suis aveugle, aidez-moi, s'il vous plaît ».
    Un publicitaire qui se promenait près de là s'arrêta et remarqua qu'il n'y avait que quelques centimes dans son chapeau. Il se pencha et y versa sa monnaie, puis, sans demander son avis à l'homme, prit le carton, le tourna et écrivit une autre phrase.
    Le même après-midi, le publicitaire revint près de l'aveugle et vit que son son chapeau était plein de monnaie et de billets. Le non-voyant reconnut le pas et lui demanda ce qu'il avait réécrit.
    Sa réponse : "La même chose mais d'une autre manière". Sur le carton était écrit :"Aujourd'hui, il fait soleil et moi, je ne peux pas le voir". mendiant.jpeg

    Quand les choses ne donnent pas le résultat escompté, ça n'est pas forcément l'objectif qui est à revoir mais les stratégies. Non ? Comme l'a dit Einstein, "la folie c'est se comporter de la même manière et s'attendre à un résultat différent".

  • Le pouvoir de la musique

    Ah ces mines réjouies, j'adore !

  • La petite fille qui avait un rêve de bonheur

    Je l'ai déjà écrit ici : j'aime particulièrement Jacques Salomé, psychosociologue, auteur, poète aussi, spécialiste de la communication. Voici le conte de la petite fille qui avait un rêve de bonheur. Ca marche aussi pour les garçons. Une nouvelle fois, Jacques Salomé touche en plein coeur...
                                                                                                                                                                                                                                          
    ptte-fille-et-bonheur.jpeg"Il était une fois une petite fille qui avait un rêve de bonheur.
    Il y a comme cela de par le monde des petites filles douées pour le bonheur. D'abord, elle était née un soir d'été, alors que dans le ciel éclataient les premiers feux d'artifice de la fête de la Liberté. Par la suite, sa peau se gorgeait de soleil dès qu'apparaissaient les premiers rayons et ces couleurs de miel ou de pain bis dont elle se revêtait la rendaient éclatante de joie. Par la suite son visage s'illumina avec une belle rangée de dents dites "de la chance" et chacun s'amusait de ses fossettes rieuses. Oui, elle était très attirée par le bonheur.
                                                                                                                                                                         ....

    Lire la suite

  • Le Sage et le scorpion

    "Un Sage voyant un scorpion se noyer, décida de le tirer de l'eau mais lorsqu'il le fit, le scorpion le piqua.
    Par l'effet de la douleur, le Sage lâcha l'animal et celui-ci tomba à l'eau une seconde fois.
    Il tenta de le tirer à nouveau et l'animal le piqua encore. Quelqu'un qui était en train d'observer se rapprocha et lui dit :« Excusez-moi, mais vous êtes têtu ! Ne comprenez vous pas qu'à chaque fois que vous tenterez de le tirer de l'eau il vous piquera ? »


    Le Sage répliqua : « La nature du scorpion est de piquer, et cela ne va pas changer la mienne qui est d'aider. »
    Alors, à l'aide d'une feuille, il tira le scorpion de l'eau et le sauva de la noyade.

    Puis il dit: « Ne change pas ta nature si quelqu'un te fait mal, prends juste des précautions. Les uns poursuivent le bonheur, les autres le créent. Quand la vie te présente mille raisons de pleurer, montre-lui que tu as mille raisons pour sourire. Préoccupe-toi plus de ta conscience que de ta réputation. Parce que ta conscience est ce que tu es, et ta réputation c'est ce que les autres pensent de toi... Et ce que les autres pensent de toi...c'est leur problème."

    Aider, donner, oui mais sans s'abandonner. Prendre soin des autres tout en prenant soin de soi. Au regard de nos valeurs et de l'amour que nous portons en nos coeurs.


  • Métaphore Le Palais des miroirs

    "Un homme riche avait lancé la construction d'un palais de verre et de miroirs. Souvent, avant la tombée de la nuit, il allait dans les pièces et les magnifiques galeries pour superviser l'avancée des travaux et imaginer le futur faste de sa demeure. Un soir, alors qu'il avait oublié de fermer la porte, un chien y pénétra. On le retrouva mort au matin, mutilé. La pauvre bête se croyant cernée par d'innombrables congénères menaçants, avait lutté toute la nuit contre ses ennemis avant de succomber. miroirs.jpg

    Cette métaphore souligne que le monde nous renvoie souvent l'expression de notre propre nature, que nous sommes en permanence confrontés à nos propres reflets. Dans chacun des êtres qui croisent notre chemin, dans chaque lieu, à chaque instant, nous ne voyons ni le monde ni les gens mais notre propre image. Nos croisades, nos haines, nos amours, nos grandes causes ne sont que des informations sur nos guerres intérieures."

  • Vivre... par Chaplin

    « J’ai pardonné des erreurs presque impardonnables, j’ai essayé de remplacer des personnes irremplaçables et oublier des personnes inoubliables. J’ai agi par impulsion, j’ai été déçu par des gens que j’en croyais incapables, mais j’ai déçu des gens aussi. J’ai tenu quelqu’un dans mes bras pour le protéger. J’ai ri quand il ne fallait pas. Je me suis fait des amis éternels. J’ai aimé et l’ai été en retour, mais j’ai aussi été repoussé. J’ai été aimé et je n’ai pas su aimer. J’ai crié et sauté de tant de joies, j’ai vécu d’amour et fait des promesses éternelles, mais je me suis brisé le coeur, tant de fois ! J’ai pleuré en écoutant de la musique ou en regardant des photos. J’ai téléphoné juste pour entendre une voix, je suis déjà tombé amoureux d’un sourire. J’ai déjà cru mourir par tant de nostalgie et j’ai eu peur de perdre quelqu’un de très spécial (que j’ai fini par perdre)… Mais j’ai survécu ! Et je vis encore !
    Et la vie, je ne m’en passe pas…
    Et toi non plus tu ne devrais pas t’en passer. Vis !!! ..

    Ce qui est vraiment bon, c'est de se battre avec persuasion, embrasser la vie et vivre avec passion, perdre avec classe et vaincre en osant, parce que le monde appartient à celui qui ose et que LA VIE C'EST BEAUCOUP TROP pour être insignifiante. »

    Charlie Chaplinchaplin3.jpeg

  • Tout arrive pour le mieux

    "Un roi régnait, comme tous les grands rois, entouré de nombreux conseillers. Il avait pour Premier ministre un homme plein de sagesse qui répétait toujours « Tout arrive pour le mieux. » Ces paroles agaçaient son entourage qui ne comprenait pas toujours ce qu'il voulait dire.

    Un jour, en chassant, le roi se coupa accidentellement le petit doigt. Fou de douleur, il retourna au palais tenant sa main blessée. Lorsqu'il fut pansé, le Premier ministre venu prendre de ses nouvelles, « Sire, lui dit-il, ne vous désolez pas pour la perte de votre doigt car tout arrive pour le mieux. » Le roi, déjà de fort mauvaise humeur, devint furieux en entendant ces paroles. Il ordonna à ses gardes de jeter immédiatement le ministre en prison.

    Quelques jours plus tard, le roi repartit seul chasser dans la forêt. Ayant lancé son cheval au galop derrière un grand cerf, il se retrouva en territoire ennemi. Un silence lugubre régnait dans la forêt sombre. Seul, par moment, le croassement sinistre d'un corbeau invisible déchirait l'air.

    Alors qu'il s'apprêtait à faire demi-tour, le roi fut capturé par des guerriers féroces. Ils décidèrent d'offrir ce prisonnier en sacrifice à leur déesse de la guerre, toujours assoiffée de sang. Mais au moment de lui couper la tête, ils remarquèrent qu'il lui manquait un petit doigt : seuls les hommes en pleine santé étaient jugés dignes d'être sacrifiés ; les guerriers rendirent donc sa liberté au roi, qui s'empressa de rentrer chez lui. 

    Lire la suite

  • Le Secret

    "Vous êtes arrivés à un carrefour de votre vie. Simplement parce qu'une chose en vous ne cessait de répéter : "Tu mérites d'être heureux".  Vous êtes nés pour ajouter de la valeur à ce monde. Pour être simplement le meilleur que vous pouvez être. Chaque chose que vous avez traversé, chaque moment que vous avez vécu vous ont servi pour vous préparer pour ce moment - ci. A présent, vous comprenez que vous êtes le créateur de votre destinée.

    Imaginez ce que vous pouvez faire maintenant avec ce que vous savez maintenant. Que ferez - vous de l'instant ? Comment saisirez - vous l'instant ? Personne d'autre ne peut danser votre danse, chanter votre chanson, écrire votre histoire. Celui que vous êtes, ce que vous faites commence tout de suite.

    Vous êtes formidable, il y a quelquechose de magnifique en vous. Quoiqu'il vous soit arrivé dans votre vie, à partir du moment où vous commencez à penser dans le bon sens, un pouvoir à l'intérieur de vous plus grand que le monde va commencer à émerger. Il va vous nourrir, vous guider, vous soutenir jusqu'à votre existence si vous le laissez faire....

    SENTEZ VOUS BIEN !        

    Extrait du film "Le Secret"

    http://nemesistv.info/video/WADBS678U1OG/le-secret-de-la-loi-de-lattraction

  • Le conte chaud et doux des Chaudoudoux

    Noël approche. L'occasion de relire ce joli conte de Claude Steiner :

    chaudoudoux.jpeg" Il était une fois, dans des temps très anciens, des gens qui vivaient très heureux. Ils s'appelaient Timothée et Marguerite, et avaient deux enfants, Charlotte et Valentin. Ils étaient très heureux et avaient beaucoup d'amis. Pour comprendre à quel point ils étaient heureux, il faut savoir comment on vivait à cette époque-là.

    Chaque enfant, à sa naissance, recevait un sac plein de chaudouxdoux. Je ne peux pas dire combien il y en avait car on ne pouvait pas les compter. Ils étaient inépuisables. Lorsqu'une personne mettait la main dans son sac, elle trouvait toujours un chaudouxdoux. Les chaudouxdoux étaient très appréciés. Chaque fois que quelqu'un en recevait un, il se sentait chaud et doux de partout. Ceux qui n'en avaient pas régulièrement finissaient par attraper mal au dos, puis ils se ratatinaient, parfois même ils en mouraient.

    En ce temps-là, c'était très facile de se procurer des chaudouxdoux. Lorsque quelqu'un en avait envie, il s'approchait de toi et te demandait: " Je voudrais un chaudouxdoux!" Tu plongeais alors la main dans ton sac pour en sortir un chaudouxdoux de la taille d'un poing. Dès que le chaudouxdoux voyait le jour, il commençait à sourire et à s'épanouir en un grand et moelleux chaudouxdoux. Tu le posais alors sur l'épaule, la tête ou les genoux, et il se pelotonnait câlineusement contre la peau en donnant des sensations chaleureuses et très agréables dans tout le corps...

    Lire la suite

  • Le jour où je me suis vraiment aimé

    J'aime particulièrement ce texte que l'on attribue à Charlie Chaplin : chaplin.jpeg

    "Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
    j’ai compris qu’en toutes circonstances,
    j’étais à la bonne place,
    au bon moment.
    Et, alors, j’ai pu me relaxer.
    Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Estime de soi.

    Lire la suite

  • Etre heureux

    heureux-lennon.jpg

  • Le syndrôme du maillot

    Alors que s'ouvre la période des vacances, voici ausi venu le temps de l'angoisse du maillot ! Ou plutôt celui du poids que l'on fait ou l'impression que l'on en a.

    modeles-beaute.jpgJ'ai d'abord envie de vous dire "Halte au diktat des magazines féminins !". Oui, franchement, je vous invite à prendre de la distance avec ces silhouettes, ces modèles qu'on nous présente comme la norme. En voyant la photo de mon article, je ne sais pas ce que vous en pensez mais chaque époque a eu ses références. La nôtre est - elle plus "valable" que celle d'il y a 30 ou 40 ans ? A voir. Pour ma part, le poids ne peut être un critère de valeur personnelle.

    Lire la suite

  • Parabole de la feuille de thé

    Ce n'est pas tant la situation qui importe que ce que l'on en fait.

  • L'âne qui croyait...

    "ane.jpegUn paysan se rend au marché avec 3 de ses ânes pour vendre sa récolte. La ville est loin, au moins trois jours de marche. Le premier soir, il s'arrête pour bivouaquer à proximité de la maison d'un vieil ermite. Au moment d'attacher son troisième âne, il constate qu'il lui manque une corde.

    "Il faut absolument que j'attache mon âne se dit-il, sinon demain, il se sera sauvé dans la campagne !"

    Après avoir solidement attaché les 2 autres, Il monte sur son âne et se dirige vers la maison du vieil ermite.

    Lire la suite

  • La porte du silence par Eckart Tolle

    Un exercice de moins de 15 mn très simple et particulièrement efficace pour faire taire le bavardage mental. Une bonne entrée en matière pour tous ceux qui s'essaient à la méditation. Un magnifique sentiment de quiétude nous envahit. A tester !

  • La procrastination ou l'art de remettre à plus tard

    pendule.jpegPlus tard n'arrivant parfois jamais. D'ailleurs, comme l'on dit, les cimetières sont pleins de gens avec des projets remis à plus tard.

    Certains excellent dans le domaine de la procrastination. Mais pourquoi donc ? Principalement en raison de la peur : de se tromper, d'être jugé, de l'inconnu, du changement, de l'échec et même du succès. Bien plus qu'une simple question de gestion du temps, la procrastination est intimement liée à l'estime de soi et à la confiance en soi. Bonne nouvelle : il est possible de progresser en se focalisant sur ses propres ressources et talents. Le positif d'abord ! Pour sortir de la culpabilité qui accompagne la procrastination et ne fait que développer le peu d'estime de soi.

    Lire la suite

  • Shamengo ou les 1000 pionniers

    shamengo.jpegPetite promo pour un site qui tout à fait original et ô combien rempli de positivité : Shamengo.

    A l'initiative du grand reporter, Catherine Berthillier, qui a travaillé pour les émissions "Des Racines et des Ailes", "Envoyé Spécial", "Zone Interdite"..., ce site a pour but la mise en avant d'initiatives innovantes au service du développement durable, du bien - être, de l'économie.

    Véritable condensé d'optimisme, la collection de portraits est rafraîchissante. Du recyclage des déchets, en passant par le bunker transformé en hôtel, aux actions de réinsertion sociale, ce site fait la promotion de tous ceux qui développent des projets avec du sens. Dans notre quotidien si rempli de mauvaises nouvelles, Shamengo fait office d'un outil d'information positive qui nous permet de retrouver confiance en la nature humaine en plus d'ouvrir notre esprit à la curiosité.

  • Et si on était heureux ?

    Cette jolie vidéo pleine de tendres évidences pour se faire du bien

  • L'estime de soi

    L'estime de soi, voilà ce qui constitue LA clé pour être enfin soi - même, pour avancer sur son propre chemin, se lancer dans des projets, concrétiser des rêves... En bref, c'est le niveau de valeur que nous nous accordons à nous - mêmes.fleurs.jpg

    Et cela passe par 3 domaines :

    - l'image de soi, c'est - à - dire le regard que vous portez sur vous : "est ce que je m'accepte en tant que personne ?"

    - l'amour de soi, qui n'est pas le narcissicisme, mais lié à l'identité même, au comportement : "est ce que je me considère comme une personne aim - able ?" Vous aimer tel que vous êtes avec vos qualités et vos failles

    - la confiance en soi à savoir " est ce que je crois à mes capacités de faire telle ou telle chose ?"

    Si je vous pose la question : sur une échelle de 1 à 10, où vous situez - vous sur ces 3 points ?... Et comment pouvez - vous progresser ?

    Lire la suite

  • Grand Corps Malade

    "C'est pas moi le plus chanceux mais je me sens pas le plus à plaindre
    Et j'ai compris les règles du jeu, ma vie c'est moi qui vais la peindre
    Alors je vais y mettre le feu en ajoutant plein de couleurs...

    La vie c'est gratuit je vais me resservir et tu devrais faire pareil
    Moi je me couche avec le sourire et je dors sur mes 2 oreilles"

  • Les gros cailloux

    Ou l'art de ce qui est important...

    Lors d'une conférence sur la gestion du temps devant des dirigeants de grandes entreprises, le professeur a opté pour une méthode quelque peu originale.

    Dans un grand pot de verre, il place d'abord, jusqu'en haut, de gros cailloux. "Le pot est -il plein ?". L'un des participants se hasarde à un "oui". Le professeur verse alors des gravillons qui s'éparpillent entre les plus gros et repose la même question. Cette fois -ci, l'auditoire ne se laisse pas prendre. Le professeur poursuit avec un sac de sable qui va compléter le pot de verre. "Le pot est -il plein ?". La salle est à l'unisson et suggère que de l'eau peut encore être rajoutée.

    Le professeur interroge alors sur le sens de cette démonstration.

    Lire la suite

  • Détachement et recul

    Tiré d'une histoire soufie : " Autrefois, un roi, vivant pourtant dans un royaume prospère, se trouvait sans cesse partagé entre detachement-1.jpgbonheur et découragement. La vivacité de ses réactions était connue. Vint un temps où le roi en eut assez de lui - même et de la vie. Il envoya chrcher un sage que l'on disait illuminé.

    A son arrivée, le roi lui dit : "je veux être comme toi. Peux - tu me donner quelquechose qui m'apporte sérénité, sagesse, estime de soi et équilibre. Qu'importe le prix à payer."

    Le sage lui répondit que le prix à payer étant trop grand, il l'offrirait au roi à condition que celui-ci s'engage à honorer ce cadeau. Une fois l'accord, passé, le sage revint au bout d'un mois et offrit un coffret dans lequel se trouvait un simple anneau d'or.

    Lire la suite

  • Cadeau St Valentin

    Extrait de "Les Paroles d'Amour" de Jacques Salomé :

    Balbutiementscoeurderose.jpg

    " L'Amour c'est quand je te souris et que tu t'illumines, émerveillée, de me recevoir en entier

    L'Amour c'est quand il n'est jamais trop tard d'ouvrir mes bras pour t'y jeter incendiée

    L'Amour c'est quand tu me dis "viens", au moment où le monde bascule en s'ouvrant, jaillissement d'étoiles sur l'infini de ton plaisir

    L'Amour c'est que tu sois là, renaissante chaque fois, vivante à ma tendresse renouvelée".

  • Sortons du cadre, Soyons créatifs !

    sortirducadre-1.jpegPetit test à travers cette histoire que l'on rapportait :

    Une compagnie qui recrutait du personnel, a posé la question suivante à près de 200 candidats (autant d'hommes que de femmes) et leur a demandé une réponse écrite :

    « De retour à la maison, dans votre voiture de sport, en plein milieu d’une tempête, vous passez devant un arrêt de bus et vous y voyez 3 personnes :

    a) Une dame âgée qui est gravement malade et qui mourra si elle n’arrive pas à l’hôpital à temps.

    b) Un médecin qui vous a sauvé la vie il y a quelques années.

    c) L’être le plus beau que vous n'ayiez  jamais eu la chance de rencontrer, la personne rêvée et avec laquelle vous seriez disposé à passer le reste de votre vie.

    Comme votre auto est du genre sport, vous ne pouvez seulement amener qu'un passager. Que feriez - vous ? Sachant que..

    Lire la suite

  • La PNL, c'est quoi ?

    pnl.jpegLa PNL, à savoir la Programmation Neuro - Linguistique, est un outil très présent en coaching. De quoi s'agit -il en quelques lignes ?

    La PNL nous vient des Etats - Unis et a été fondée, dans les années 70, par Richard Bandler et John Grinder. Ces derniers ont étudié les travaux de thérapeutes renommés comme Milton Erickson et ceux d'experts en communication, linguistique ou sociologie afin d'en identifier les mécanismes et de développer de nouvelles techniques.

    Celles - ci sont basées sur le "comment" et non le "pourquoi" de nos agissements et sont donc résolument tournées vers le présent et l'action.

    Lire la suite

  • A ceux qui veulent changer le monde

    Les fous, les rebelles, ceux qui voient les choses différemment...

  • Voeux !

    Je vous souhaite de la joie, de l'enthousiasme, de la confiance, des découvertes, de la santé.voeux-1.jpg

    Je vous souhaite de résister à l'enlisement, à l'indifférence, aux vertus négatives de notre époque.

    Enfin et surtout, je vous souhaite de semer du bonheur, des bonheurs, petits et grands pour Vous et à semer autour de Vous.

    "Le bonheur comme une petite flamme scintillant en plein jour, courageuse, précieuse, magique et mystérieuse au coeur de chacun" Jacques Salomé

  • Cerveau droit ou Cerveau gauche ?

    Cette animation est célèbre sur le net. Observez la figurine... Dans quel sens la voyez - vous tourner ? Dans le sens des aiguilles d'une montre ? Dans le sens contraire ?

    Lire la suite

  • Que valent 50 Euros ?

    50eur.jpegJ'aime bien raconter cette petite histoire pour les réactions qu'elle engendre...

    Voilà un billet de 50 Euros. Ma question est "quelle est donc sa valeur " ? 50, me répondent mes interlocuteurs quelque peu étonnés du basique de mon interrogation. Puis je froisse le billet et je pose à nouveau la même question. La réponse est la même que la première fois accompagnée de regards amusés ou décontenancés. Enfin, je jette le billet froissé à terre et le piétine allègrement. Et là, combien vaut ce billet ? Les réponses sont unanimes : 50 Euros. 50eur-froisse.jpg

    Lire la suite

  • Steve Jobs

    "Votre temps est limité alors ne le perdez pas en vivant la vie d'un autre...

    Lire la suite

  • Suivez votre chemin

    Osez ! Chacun a un trésor intérieur. Laissez parler vos talents et révélez votre potentiel

  • Vous pouvez briller

    mandela.jpegMarianne Williamson est l'auteure de ce texte devenu très célèbre car prononcé par Nelson Mandela lors de son discours d'investiture à la présidence en 1994 :

    "Notre plus grande peur n'est pas de ne pas être à la hauteur. Notre plus grande peur est d'être capable au - delà de toute mesure. C'est notre lumière et non notre obscurité qui nous effraye le plus. Nous nous posons la question : "qui suis - je pour oser me penser comme quelqu'un de brillant, grandiose, plein de talents fabuleux ?".

    En réalité, qui êtes - vous pour ne pas oser l'être ? Que vous viviez petit ne rend pas service au monde. Se rapetisser afin que les autres ne sentent pas insécurisés n'a rien d'une attitude éclairée. Nous sommes tous destinés à briller comme brillent les enfants. Nous sommes nés pour rendre manifeste la gloire divine en nous. Et elle ne se trouve pas seulement chez certains d'entre nous. Elle est en chacun de nous.

    Alors que nous laissons notre lumière briller, nous donnons inconsciemment la permission aux autres d'en faire autant. Au fur et à mesure que nous sommes libérés de notre peur, notre présence libère automatiquement les autres."

  • Un coach pour quoi faire ?

    Notre époque est pleine de coachs : coach sportif, minceur, déco, artistique, en relooking, en séduction, en immobilier... Bref, il y a des coachs en tout.

    Enfin, s'agit -il vraiment de coachs ? Bien souvent, ce sont des experts dans un domaine et donc des consultants, des conseillers. Ils diagnostiquent, jugent, tranchent la bonne direction pour vous. Faut -il être accompagné pour tout ? Que devient le libre arbitre ? Bien souvent, le marketing y a une bonne place. La société de consommation est passée par là.

    Très loin donc du travail "d'autonomisation" d'un vrai coach ! Celui - ci responsabilise la personne accompagnée, il ne sait pas pour elle, mieux qu'elle. Il guide en liberté dans la direction que le coaché a choisi. L'objectif est SON objectif. Pas de prêt -à -penser, de pack - solution ou de formule toute faite qui ne peut qu'infantiliser ou même rendre dépendant.

    Le coaching, c'est une approche personnalisée, humaine et même humaniste et surtout qui se fait dans l'intimité et non sur des plateaux télé. saut-de-joie.jpg

  • Le coaching, c'est quoi ?

    Réponse en 5 points avec cette courte vidéo :

Le site En Route vers Soi se refait une beauté

et peut donc connaître des "perturbations" d'apparence et techniques

Si vous rencontrez des difficultés pour valider un accompagnement, contactez-moi par enrouteverssoi@gmail.com

Merci de votre compréhension

Phoenix3degradeervs 1