La slow attitude

  • Par nathie1
  • Le Jeu 30 Avr 2015
  • Commentaires (0)

«Quand on ne trouve pas son repos en soi-même, il est inutile de le chercher ailleurs.» La Rochefoucauld. Aujourd’hui, j’ai envie de vous convier à la Slow Attitude…

N’avez- vous pas l’impression, parfois, de vivre dans une « société TGV », où l’immédiateté règne en maître ? Ou peut-être faites-vous partis de ceux qui ont l’impression de courir après le temps ? Vous sentez-vous « bizarre » quand vous ne faites rien ? Avez-vous besoin d’être toujours occupés ? Tout le paradoxe de l’être humain : désirer avoir du temps pour soi et quand on n’est pas en mouvement, en action, trouver que ça ne tourne pas rond… Vous reconnaissez-vous ? Au moins un peu… ?

Slow1

Notre société a le chic pour valoriser le faire plutôt que l’être. Comme si s’agiter pouvait prouver notre valeur.  Si l’on n’est pas bien avec soi-même, cela se reflète dans tout ce que l’on fait, et cela nous suivra où que l’on soit. Alors, face à cette course effrénée, un courant a vu le jour : la slow attitude. Il s’agit de ralentir, de se centrer sur soi ou sur ce que l’on est en train de faire. Et cela peut s’appliquer facilement dans notre quotidien.

 

Quelques pistes à explorer :

- un jour par semaine, offrir du repos à sa montre. Une fois passés le sentiment de panique et le manque de repère, vous allez pouvoir vous détacher de la perception du temps qui passe

- faire, de temps en temps, une activité que vous gérez de manière plutôt mécanique en ralentissant vos gestes. L'idée étant de ralentir vos gestes à l'extrême comme si vous étiez en apesanteur. Plusieurs bénéfices à cela : instaurer un calme intérieur, renouer avec ses sens et redécouvrir son environnement

- instaurer un rituel en pleine conscience comme se brosser les dents : je me brosse les dents et je ne fais et pense qu’à cela…

- faire une seule chose à la fois (si si c'est possible, message en particulier à l'attention des femmes que l'on dit souvent multi- tâches...)

Et vous, quelle est votre astuce pour ralentir ?

Detente

 

Billet également publié sur le Webmagazine Belle et Beau par ici

Ajouter un commentaire