Vice - versa ou le pouvoir des émotions

  • Par nathie1
  • Le Ven 19 Juin 2015
  • Commentaires (0)

Quelle belle idée que celle développée par Pixar dans leur dernier film d’animation !

Vice versa

Vice-Versa est un voyage dans le cerveau d'une fillette de 11 ans, perturbée par son déménagement et sa nouvelle vie à San Francisco.

Nous débarquons donc dans une salle de commandes où s'activent les émotions principales : Joie, Peur, Colère, Dégoût et Tristesse.

Des émotions sous forme de personnages déjantés qui nous emmènent au cœur du cerveau. L’occasion aussi d’y côtoyer le Labyrinthe de la Mémoire, l’étonnante Pensée Abstraite et le monde magique de l’Imagination…

Oui, quelle belle idée car ce film permet d’explorer les contrées souvent inconnues, refoulées, niées que sont les émotions.

Combien d’entre nous ont cette capacité à identifier leurs propres émotions ? A les nommer ? A les communiquer de manière juste et précise ?

Et ce sont pourtant les émotions qui sont une des grandes spécificités de l’être humain.

Si on sait les vivre (et encore…), on sait bien peu en parler.

On entend souvent d’apprendre à gérer ses émotions, à les apprivoiser (seraient – elles un animal sauvage ?). On les qualifie de positives ou négatives.

Les émotions apparaissent souvent comme une jungle dans laquelle on a vite fait de se perdre.

Et pourtant, selon moi, tout est là.

D’abord parce qu’elles sont universelles. Elles nous traversent tous, on les retrouve dans toutes les cultures même si elles peuvent être interprétées différemment. Au – delà des mots, les émotions sont ce qui nous relie entre nous.

Alors commençons d’abord à les ressentir. Oui arrêtons – nous un instant sur ce qui naît en nous. Car ce qui compte, c’est de les comprendre et de les exprimer de manière appropriée.

Ensuite, elles sont source d’enseignements. Elles nous informent sur la satisfaction ou frustration de nos besoins fondamentaux universels.

Si je ressens de la tristesse, de la colère alors je suis informée que l’un de mes besoins fondamentaux n’est pas comblé. Tel un voyant sur un tableau de bord, elles me permettent de savoir qu’un dysfonctionnement est en cours.

Si je ressens de la joie, je suis informée au contraire de la pleine satisfaction d’un besoin. Ca, ça va de soi !

Vice versa1

Enfin, elles sont reconnues comme une forme d’intelligence. On parle maintenant de quotient émotionnel, d’intelligence émotionnelle.

C’est Daniel Goleman qui le premier, à la fin des années 90, a développé cette notion dans un de ses livres aujourd’hui best – seller.

On y découvre par exemple la place des émotions au cœur même de notre cerveau justement. Près de la base du système limbique se trouve un petit amas en forme d’amande, ce qui lui a donné son nom : amygdale. L’hippocampe et l’amygdale sont les parties essentielles du « cerveau olfactif » primitif, celui – là même dont nos ancêtres disposaient face à l’attaque d’un mammouth…

Il y a une centaine de millions d’années, plusieurs couches de cellules cérébrales s’ajoutèrent et firent s’accroître de manière significative la taille de notre cerveau, créant un néocortex d’Homo Sapiens incroyablement développé.

Le néocortex s’étant développé à partir des aires émotionnelles et partageant avec elles de nombreux circuits, il est aisé de comprendre pourquoi le reste du cerveau est soumis ainsi aux centres de l’émotion.

Pour revenir à l’intelligence émotionnelle, aujourd’hui très en vogue jusqu’au sein des entreprises, elle vise la découverte de son potentiel et le développement d’aptitudes clés telles que la maîtrise de soi, la transparence, la confiance, la créativité, l’empathie et la responsabilité.

Intelligence emotionnelleC’est rééquilibrer les deux formes d’intelligence que nous avons tous et parvenir à une parité entre les émotions et les pensées. Avoir une connaissance intellectuelle de ses émotions ne suffit pas, il faut en être conscient « affectivement ».

Les émotions constituent un sujet interminable.

Alors, justement, pour terminer, Vice – Versa comblera petits et grands qui jetteront évidemment un œil différent  sur ce film d’animation. Mais tous y apprendront quelque chose sur eux – mêmes. Et qui plus est, tout en s’amusant, en prenant du plaisir !

La bande annonce ici 

 

:

Billet également publié sur le Webmagazine Belle et Beau

 

Ajouter un commentaire