L'estime de soi

  • Par nathie1
  • Le Jeu 12 Avr 2012
  • Commentaires (0)

L'estime de soi, voilà ce qui constitue LA clé pour être enfin soi - même, pour avancer sur son propre chemin, se lancer dans des projets, concrétiser des rêves... En bref, c'est le niveau de valeur que nous nous accordons à nous - mêmes.fleurs.jpg

Et cela passe par 3 domaines :

- l'image de soi, c'est - à - dire le regard que vous portez sur vous : "est ce que je m'accepte en tant que personne ?"

- l'amour de soi, qui n'est pas le narcissicisme, mais lié à l'identité même, au comportement : "est ce que je me considère comme une personne aim - able ?" Vous aimer tel que vous êtes avec vos qualités et vos failles

- la confiance en soi à savoir " est ce que je crois à mes capacités de faire telle ou telle chose ?"

Si je vous pose la question : sur une échelle de 1 à 10, où vous situez - vous sur ces 3 points ?... Et comment pouvez - vous progresser ?

L'estime de soi, vous l'avez compris, passe par l'acceptation.

Concernant l'image de soi, je vous invite à faire cette "redoutable" expérience : mettez - vous face à un miroir et énoncer à voix haute vos qualités, en passant par des questions telles que "qui je vois ?, quelles sont mes qualités physiques ?, comment je me sens ?"... Que du positif ! Car bien souvent, je crois m'observer mais en fait, je me juge et très sévèrement, m'attachant à voir ce qui ne va pas plutôt que ce qui va.

L'autre astuce consiste à porter votre attention sur vos pensées automatiques. Vous savez, cette petite musique, très négative, que l'on se diffuse allègrement à soi - même : "t'es vraiment un bon à rien, tu n'y arriveras pas...". Une fois repéré votre critique intérieur, ramenez les jugements aux faits et uniquement aux faits en sortant de l'interprétation que vous en avez faite.

Qui ne sait jamais dit "je suis nul, c'est un échec" ? Je l'ai déjà écrit : l'échec n'existe pas ! Vous avez fait une expérience qui a produit un résultat différent de celui que vous attendiez. Simple vue de l'esprit... Et de formulation.

Je vous encourage également à sortir de la comparaison systématique à autrui. Cette "folie comparative", comme la nomme l'auteur - psychiatre Christophe André. Rien de tel pour l'estime de soi d'être à une soirée où, bien entendu, il n'y a que des gens plus brillants que vous !  Qu'est - ce qui vous fait penser cela ? Plus brillants dans CE domaine ? Et si c'est le cas, j'ai envie de vous dire : "et alors ?!". Et si c'était une chance ? Une occasion de s'enrichir ? Donc de se réjouir et non de se dévaloriser... Tout comme il est pertinent de fuir les standards que nous imposent la pub et notre société de consommation pour accepter (enfin) d'être imparfaits. Partez du principe que chacun est unique.

Se faire du bien en acceptant les compliments car si, si, c'est bien à vous qu'ils s'adressent et oui, ils sont sincères.

Et enfin, soyez votre meilleur ami. Quand vous vous retrouvez à vous juger durement, demandez - vous si vous tiendriez les mêmes propos à ce meilleur ami pour qui vous avez estime et affection. Expérimentez, ça change la donne...

estime de soi

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau